Les notaires analysent les tendances du marché immobilier en 2021

À la mi-juillet,  dans une note de conjoncture trimestrielle les notaires de France ont publié leur analyse sur l’état du marché de l’immobilier. Comment se porte-t-il  depuis la crise sanitaire ? Quelles sont les principales tendances observées sur le marché de l’immobilier en ce début d’année 2021 ? Comment évoluent les prix ? Plus d’explications dans cet article.

Le marché de l’immobilier en 2021 change de morphologie

  • Un volume de ventes record 

Dans leur dernier rapport, les notaires confirment que la crise sanitaire n’a pas réellement impacté le volume des transactions. Bien qu’il y ait eu un report des ventes au moment du premier confinement, le marché est resté très dynamique tout au long de l’année ! Ainsi, le volume des ventes de biens immobiliers dans l’ancien sur un an, a atteint 1 130 000 transactions à la fin du mois de mai 2021. Ce volume de transactions en pleine crise sanitaire et économique est plutôt remarquable et représente même un record jamais atteint depuis le début des années 2000. 

  • Des relocalisations vers les petites et moyennes villes 

À ce sujet, les avis des professionnels de l’immobilier divergent, mais selon l’analyse des notaires de France, il existe bel et bien un phénomène de départ des ménages français des grosses métropoles vers des villes plus petites. Si le nombre de transactions augmente, l’étude souligne que les habitants des grandes métropoles telles que Lyon, Toulouse et Paris, choisissent d’investir dans des maisons situées dans les départements limitrophes pour avoir accès à des zones plus vertes. Cette tendance s’observe également partout en France.

Les envies de verdure, d’habitations plus spacieuses et d’une vie plus calme des Français semblent réellement se concrétiser et se mettre en place progressivement. Toutefois, ces mouvements restent raisonnables. Ainsi le nombre de déménagements vers de plus petites villes n'a progressé que de 13 % bien que le nombre de transactions observées en fin d’année 2019 soit supérieur à celui de fin 2020 : 1 067 000 transactions enregistrées contre 1 024 000 transactions.

Les prix de l’immobilier fluctuent selon les marchés 

  • La hausse des prix décélère légèrement

L’étude réalisée par les notaires de France révèle que la hausse des prix des logements anciens constatée depuis plusieurs années en France ralentit en ce début d’année 2021. Globalement les prix de l’immobilier dans l’ancien sont toujours à la hausse, mais augmentent moins rapidement. Au premier 1er trimestre 2021, la hausse de prix est de 1,4 % par rapport à l’année précédente, alors qu’elle était de 2,4 % en fin d’année 2020. 

Cette légère décélération s’explique par un ralentissement sur le marché des appartements : + 5 % sur un an contre + 6,3 % au dernier trimestre de 2020.

  • Le dynamisme sur le marché des maisons se confirme

Si le marché des appartements baisse, c’est au profit de celui des maisons. En effet, la hausse de prix constatée sur un an au 1 er trimestre 2021 est similaire à celle enregistrée au dernier trimestre de 2020 soit  + 6,6 % sur un an contre + 6,5 % au 4e trimestre 2020. 

Les projections prévoient une nouvelle augmentation des prix des maisons d’ici la fin du mois d’août 2021 de + 8,9 %. Ces chiffres confirment la tendance observée de l’attrait des ménages des grandes métropoles pour de plus grands espaces.

  • Ces flux migratoires créent un déséquilibre sur les marchés

Dans leur rapport, les notaires expliquent également que si les ménages décident de quitter les grandes métropoles pour de plus petites villes, ils exportent aussi avec eux leur pouvoir d’achat… Ainsi les budgets plus élevés de ces familles ne correspondent pas à ceux des locaux, ce qui a pour effet de déséquilibrer les marchés et de générer une hausse des prix des biens immobiliers dans ces zones.

L’investissement dans la pierre chère au coeur des Français

  • La motivation des ménages est restée intacte

Malgré la crise et cette période d’incertitudes, les Français ont toujours l’envie d’investir dans la pierre ! Cette année chaotique n’a absolument pas entaché leur moral et leurs projets. Les ménages français continuent de se lancer dans de nouveaux projets immobiliers qui sont d’ailleurs facilités par des taux d’intérêts des prêts immobiliers exceptionnellement très bas. En avril 2021, le taux d’intérêt moyen des crédits nouveaux à l’habitat était de 1,15 %. 

Dans le cas où les taux d’intérêt devraient augmenter progressivement et de manière raisonnable dans les mois à venir, cela n’impacterait pas pour autant cette dynamique d’investissement. Les économies réalisées lors des différentes périodes de confinement permettent aujourd’hui à de nombreux ménages français de réaliser leurs projets d’achat immobilier.

  • Les Français ne consomment plus l’immobilier pour les mêmes raisons…

Dans leur rapport, les notaires s’interrogent sur ces nouvelles tendances et notent une évolution sur la façon dont les ménages consomment actuellement l’immobilier. Anciennement, investir dans son logement avait pour objectif de se mettre à l’abri financièrement, d’assurer ses arrières, de se construire un patrimoine. Aujourd’hui, et peut-être encore plus depuis la crise sanitaire, c’est toujours le cas, mais ce n’est plus la raison première ! En effet,  les ménages français ont aujourd’hui envie d’investir dans la pierre davantage pour améliorer leur confort et leur qualité de vie. 

Départ des grandes villes, changement de typologie des biens immobiliers, répercussions sur les prix… le marché de l’immobilier est-il réellement en train de changer ?  Les notaires tempèrent tout de même ces tendances observées, car il est encore trop tôt pour se prononcer. Ils indiquent que pour le moment il s’agit davantage de répercussions engendrées par la crise sanitaire que d’une réelle redistribution du marché de l’immobilier. Même si ces changements de morphologie sur le marché immobilier «  semblent se généraliser également dans l'Union européenne ». 

 

Vous souhaitez vous créer un patrimoine immobilier ? L’équipe de Jeune Vision’ère s’occupe de tout ! Que ce soit pour investir dans votre résidence principale ou pour un investissement locatif, nos experts vous accompagnent de A à Z. N’hésitez pas à prendre contact avec nous dès maintenant, nous étudierons avec vous vos différentes possibilités d'investissement immobilier et répondrons à toutes vos questions.