Les tendances et chiffres-clés du marché immobilier en 2021 en France

Que s’est-il passé sur le marché immobilier national depuis le début de la crise sanitaire du covid-19 ? Les professionnels du secteur prédisaient l’effondrement du marché et que les transactions comme les prix de vente allaient dégringoler.  Nous vous en parlions dans cet article en début d'année pour la ville de Nantes. Alors, en ce milieu d’année 2021 qu'en est-il réellement ? Century 21 vient de publier une étude sur les principales tendances et chiffres-clés de l’immobilier pour le premier semestre 2021. Prix, volume de transactions, taux d’emprunts, envies des ménages… On fait le point. C’est parti ! 

Le marché de l’ancien est en pleine santé

Sur cette première partie de l’année 2021, le volume de transactions dans l’ancien à l’échelle nationale est assez remarquable. En effet, le nombre de ventes comptabilisées au 1er semestre 2021 est de 42 % supérieur à celles réalisées sur la même période un an plus tôt. 

Il faut dire que le 1er semestre 2020 a fortement été impacté par le début de l’épidémie et l’arrêt brutal du marché pendant deux mois. 

En ce début d’année, les acquéreurs sont plus que jamais motivés par l’investissement immobilier, à tel point que le volume de transactions enregistré dépasse également celui du 1er semestre 2019 (+ 6 %), pourtant considéré comme étant très bon. 

Par ailleurs, les taux d’emprunts des crédits immobiliers, toujours très bas, soutiennent le marché et favorisent les investissements des ménages. La part du financement d’une acquisition réalisée via un emprunt bancaire augmente et passe de 79,7 % à 82,1 % par rapport à l’année 2020. 

Le marché est dynamique et en pleine santé, si bien que les professionnels du secteur prédisent une année record en termes de volume de transactions.

Les prix flambent !

Cette vitalité du marché immobilier concerne tous types de logements, les maisons comme les appartements. Évidemment qui dit fort dynamisme du marché, dit hausse des prix !

En un an, le prix moyen au m2 des maisons a progressé de 6.8 % et de 4 % pour les appartements.

À l’échelle nationale, le prix moyen au m2 pour l’achat d’une maison est aujourd’hui 2 306 €. Pour l’acquisition d’un appartement, comptez 3 783 €/m2 en moyenne.

Les montants moyens d’une acquisition sont de 263 196 € pour une maison (soit une évolution de +9 % sur 12 mois) et de 223 982 € pour un appartement (soit +4,6 % sur 12 mois).

En région, les villes près de la côte Atlantique ont la cote ! En Bretagne et dans les Pays de la Loire, les prix ont fortement augmenté. Cela s’explique par l’arrivée de plus en plus nombreuse des Parisiens qui choisissent de quitter la capitale pour un cadre de vie plus agréable.

Ainsi, au 1er semestre 2021, le prix moyen au m2 pour l’achat d’une maison en Bretagne est de 2 283 € (+10,1 %) et de 2 821 € (+13,7 %) pour un appartement.

En Pays-de-Loire, comptez 2 320 €/m2 (+9,7 %) en moyenne pour l’acquisition d’une maison et 2 877 €/m2 (+14,5 %) pour un appartement.

Les délais de vente réduisent fortement

Face à ce dynamisme exceptionnel du marché et à l’envolée des prix, les délais de vente sont de plus en plus courts ! En effet, la demande étant bien plus forte que l’offre en logements disponibles sur le marché, les acquéreurs n’attendent plus pour se positionner sur un bien afin d’être certain de ne pas manquer une belle opportunité.

Ainsi, les délais de vente moyens sur toute la France sont actuellement de 81 jours pour les maisons (contre 100 jours au 1er semestre 2020) et de 79 jours pour les appartements (contre 90 jours un an auparavant).

Le profil des acquéreurs et les types d’investissements réalisés

Depuis le début de la crise sanitaire, les envies des ménages en matière de logement ont évolué. Un an après, la tendance se confirme. Les Français recherchent davantage d’espace ! Ils souhaitent des logements plus spacieux entourés de verdure pour gagner en confort et en qualité de vie.

Ils quittent les centre-villes pour aller s’installer en périphéries et ainsi bénéficier d’un lieu de vie plus agréable. Les villes moyennes sont très plébiscitées, car elles regroupent tous les critères : elles possèdent les infrastructures suffisantes et offrent un cadre plus calme loin du stress des grandes agglomérations.

On constate que les superficies moyennes des acquisitions de logements ont globalement augmenté en un an : 117,7 m2 pour une maison (contre 115,6 m2 au 1er semestre 2020) et 59,2 m2 pour un appartement (contre 58,9 m2 au 1er semestre 2020).

Au 1er semestre 2021, ce sont les 30-40 ans qui ont le plus investi dans la pierre (26.8 %), suivi par les 40-50 ans (21.2 %), puis les moins de 30 ans (19.3 %).

Les cadres représentent à eux seuls 42,4 % des acquéreurs du marché immobilier en 2021, suivis par la catégorie des employés-ouvriers qui représente 35.9 % des acheteurs.

Les chiffres confirment donc la tendance : au sortir de ces différentes périodes de confinement, l’investissement dans la pierre est plus que jamais une valeur refuge pour les ménages français.

Les acquéreurs achètent pour 62.4 % leur résidence principale, soit légèrement moins que l’année précédente (- 2,8 %). À l’inverse, on note que le nombre d’acquisitions de résidences secondaires a augmenté de 14.5 % depuis 2020 et correspond à 6.3 % des acquisitions totales du marché. Enfin, les investissements locatifs sont aussi à la hausse de 4.1 % et représentent 30.5 % des achats.

Le secteur de la construction repart

Selon les données du ministère de la Transition énergétique, dont dépend le Logement, la construction enregistre un regain d’activité en ce début d’année 2021.

Ainsi, on compte 99 500 logements en construction depuis le mois de mars et 109 300 logements ont obtenu leurs permis de construire.

Après une période compliquée pour l’immobilier neuf, les indicateurs sont aujourd’hui au beau fixe. D’ailleurs, le nombre de constructions en cours est supérieur aux constructions réalisées sur l’année 2019 bien avant le début de la crise du covid-19.

Les professionnels de l’immobilier sont optimistes ! Si les taux d’emprunt des crédits n’augmentent pas, le marché immobilier devrait rester dynamique sur tout le reste de l’année 2021.
 

Un projet d’investissement immobilier ? Prenez contact dès maintenant avec les experts de Jeune Vision’ère afin de faire un point sur vos objectifs et votre situation. Nous établirons ensemble les différentes possibilités qui s’offrent à vous !